Sélectionner une page

Homme du vin, je suis particulièrement engagé dans le domaine de l’eau depuis le début de mon mandat, notamment en défendant une proposition de loi assouplissant la loi NOTRe, afin de permettre aux communes qui le souhaitent de conserver la liberté de gérer les compétences eau et assainissement au plus près des besoins du terrain.

Le combat a été rude au niveau national pour préserver les budgets nécessaires à l’amélioration de la qualité écologique des milieux aquatiques. Mais c’était indispensable car l’eau est le fil conducteur du développement durable sur notre territoire. Le 21 mars 2019 mon collègue Martial Saddier, Député de Haute-Savoie et Président du Comité de bassin Rhône Méditerranée, a répondu à mon invitation pour échanger à Saint-Jean-le-Centenier avec les acteurs locaux sur les questions environnementales et la politique de l’eau. Grâce à nos interventions conjointes, notre territoire a été identifié comme prioritaire à l’échelle du Comité de Bassin Rhône- Méditerranée.

Les différents acteurs locaux de l’eau s’organisent actuellement pour transformer l’essai et débloquer de nouveaux moyens en faveur des investissements nécessaires. A suivre…


THERMALISME : Santé et bien-être pour l’économie locale.


Extrait de mon discours lors du lancement officiel
du chantier d’extension des thermes de Vals les Bains, le 29 juin 2018.

Depuis 2005, une progression de 27% du nombre de curistes a été observée en Ardèche sur les douze dernières années, soit trois fois plus que la moyenne nationale. Un chiffre qui témoigne de la qualité des soins effectués dans nos trois stations thermales en Ardèche : à Neyrac-les-Bains, Saint-Laurent-les-Bains et Vals-les-Bains.

Dans notre département, le thermalisme représente 120 000 nuitées sur neuf mois dans l’année et 120 emplois à l’année (230 en saison), générant ainsi des retombées pour notre territoire et les acteurs touristiques en zone très rurale.

En quatre ans, sous l’impulsion du SITHERE, nos trois stations thermales investissent 22 millions d’euros pour rénover les thermes et poursuivre le développement de la filière bien- être. Un projet ambitieux, avec pour objectif de doubler la fréquentation, en passant de 2600 curistes par an à plus de 5000 personnes accueillies à terme.

 


Mes fonctions à l’Assemblée nationale :
– Membre du Comité de pilotages des Assises de l’Eau
– Membre du groupe d’études sur le thermalisme

Proposition de loi et rapport (cliquez pour les consulter sur le site de l’Assemblée nationale) :
Rapport pour le maintien des compétences « eau » et « assainissement » dans les compétences optionnelles des communautés de communes et des communautés d’agglomération.
Proposition de loi pour le maintien des compétences « eau » et « assainissement » dans les compétences optionnelles des communautés de communes et des communautés d’agglomération.

Question écrite 434 : Avenir de la médecine thermale.

Share This