Sélectionner une page

Je viens d’être élu vice-président du groupe d’études sur la valorisation des activités touristiques à l’Assemblée Nationale. Je suis particulièrement touché par cette marque de confiance de mes pairs et par cette reconnaissance de l’Ardèche, premier bassin pour le tourisme vert dans notre pays. Cette instance d’échanges sur le tourisme regroupe cinquante-quatre députés de toutes sensibilités, pour travailler ensemble sur toutes les dimensions du tourisme, avec l’objectif partagé d’atteindre la barre des cent millions de touristes en France. C’est important pour l’activité, l’emploi et la notoriété de nos territoires.

 

Fabrice Brun, député de l’Ardèche.

 

Dans un premier temps fin 2017, l’assemblée nationale n’avait pas souhaité reconduire de groupe d’études sur le tourisme. Nous sommes nombreux à être montés au créneau. Je me réjouis de cette décision car les groupes d’études sont des instances précieuses, ouvertes à tous les députés et constituées pour approfondir et suivre des questions spécifiques, qu’elles soient de nature politique, économique, sociale ou internationale. Ces instances n’interviennent pas directement dans la procédure législative. Leur mission est d’assurer une veille juridique et technique sur des questions trop spécialisées pour faire l’objet d’un examen suivi par les commissions permanentes (problématique, secteur d’activité…). Les groupes d’études sont également le lieu de discussions et d’échanges irremplaçables entre députés de tous bords.

Share This