Sélectionner une page

Décision inique prise par la majorité socialiste précédente, le GHT (Groupement Hospitalier de Territoire), plaçant Montélimar comme hôpital support, n’a pas gommé les inégalités d’accès aux soins. Au contraire, de l’avis des professionnels de santé, il pénalise encore plus notre bassin de santé en matière de recrutement de nouveaux médecins.

Grâce à un portage politique fort depuis juin 2017, en relation avec tous les acteurs du centre hospitalier d’Aubenas, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a enfin pris conscience des spécificités sanitaires de notre territoire. Des premières avancées concrètes ont été obtenues :

  • Lancement de la construction du nouveau service des urgences, soutien du nouveau service de néonatologie pour 1,5 millions d’euros de subventions exceptionnelles.
  • Mise en place d’un service de transfert des patients en hélicoptère 24h/24 en relation avec Valence.
  • Création d’une deuxième antenne du SMUR pendant la saison touristique opérationnelle dès le mois de juillet 2018.

En complément, des actions sont engagées pour renforcer la présence médicale.

La vigilance cependant s’impose au vu du plan national d’économie de 1,6 milliards d’euros annoncé par le gouvernement sur les établissements de santé, sans annonces concrètes sur un grand plan dépendance, pourtant indispensable.

Fabrice Brun, député de l’Ardèche

Share This