Sélectionner une page

Avec mes collègues sénateurs Mathieu DARNAUD et Jacques GENEST, nous avons saisi l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour que les problématiques de désertification médicale sur la montagne ardéchoise soient mieux prises en compte à l’avenir.

Suite aux deux visites sur le terrain du Docteur Jean-Yves GRALL, directeur de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, dont la dernière le 1er juin dernier à Coucouron, nous avons obtenu le classement en « zone d’intervention prioritaire » (ZIP) de la montagne ardéchoise, permettant ainsi aux médecins libéraux en exercice ou souhaitant s’y installer, de bénéficier de l’ensemble des aides de l’ARS et de l’Assurance Maladie, ainsi que d’exonérations fiscales.

Renforcer la présence médicale, améliorer la prise en charge des patients ardéchois est une priorité partagée, dans un contexte national de démographie médicale tendu.

Fabrice Brun, député de l’Ardèche.

Les 31 communes classées en ZIP :
19 en Ardèche à Astet, Borne, Cellier-du-Luc, Coucouron, Cros-de-Géorand, Issanlas, Le Lac-d’Issarlès, Lachapelle-Graillouse, Lanarce, Laval-d’Aurelle, Laveyrune, Lavillatte, Lespéron, Mazan-l’Abbaye, Le Plagnal, Saint-Alban-en-Montagne, Saint-Cirgues-en-Montagne, Saint-Étienne-de-Lugdarès, Saint-Laurent-les-Bains.
11 en Haute-Loire à Arlempdes, Barges, Lafarre, Pradelles, Rauret, Saint-Arcons-de-Barges, Saint-Christophe-d’Allier, Saint-Étienne-du-Vigan, Saint-Haon, Saint-Paul-de-Tartas, Saint-Vénérand, Vielprat.

Share This