Sélectionner une page

L’action concertée des députés et sénateurs a permis d’obtenir, début 2018, 147 millions d’euros de l’Etat pour financer le déploiement de la fibre optique par le syndicat ADN. Il reste encore beaucoup de travail mais il s’agit d’une avancée déterminante pour réduire la fracture numérique. Le Premier Ministre a répondu favorablement à nos demandes sur ce sujet majeur pour la citoyenneté et la compétitivité des territoires. Miser sur des technologies alternatives (le transport Très Haut Débit par voie Hertzienne par exemple), continuer à mettre la pression sur les opérateurs sont des priorités pour l’avenir afin de développer les réseaux et les usages.

Fabrice Brun, député de l’Ardèche

Share This